Skip to content

La Grande Secousse : Hier, Aujourd'hui, et Demain...

La « Grande Secousse du Québec » est un exercice conçu pour préparer la population à se protéger face à un tremblement de terre majeur. Il s'agit du plus grand exercice de tremblement de terre de tous les temps jamais réalisé au Québec.

Développement et essor de la Grande Secousse

Des scientifiques et des spécialistes en gestion des urgences se sont inspirés de l’exercice annuel de gestion des catastrophes en Californie, le « Golden Guardian », pour concevoir La Grande Secousse, surtout connu sous l’appellation « Grand ShakeOut ». En effet, le « ShakeOut Scenario », mis au point par l’équipe du USGS Multi-Hazards Demonstration Project dirgée par le Dr Lucy Jones, décrivait en détail un séisme d’une magnitude de 7,8 se produisant sur la faille de San Andreas, dans le sud de la Californie. On y détaillait la dévastation qu’un tel séisme provoquerait. Le Great Southern California ShakeOut a alors emboîté le pas pour organiser une activité afin d’informer le public sur la préparation aux séismes.

La préparation du premier ShakeOut s’est amorcée à l’automne 2007 quand les leaders de l’organisation Earthquake Country Alliance ont entamé des discussions sur la façon d’impliquer tous les résidents du sud de la Californie dans ce genre d’exercice. Le premier « ShakeOut » a eu lieu le 13 novembre 2008. C’était à l’époque le plus grand exercice de tremblement de terre jamais réalisé aux États-Unis. Plus de 5,4 millions de participants répartis sur huit comtés dans la partie sud de l’État de Californie ont mis en pratique la technique se baisser, s'abriter et s'agripper tout en testant d’autres aspects de leurs plans d’urgence en famille, à l’école, et sur leur lieu de travail.

En Californie, le ShakeOut est coordonné par l’organisation Earthquake Country Alliance et le site web du ShakeOut est opéré par le Southern California Earthquake Center (SCEC), basé à l'Université de la Californie du Sud.

2009

Pour sa seconde année d’existence, le Great California ShakeOut s’est étendu à tout l’État de Californie. Plus de 6,9 millions de Californiens vivant dans 58 comtés répartis dans 11 régions, ont ainsi participé à l’exercice, le 15 octobre à 10 h 15. Le scénario original «  ShakeOut Scenario » ne s’appliquant qu’au sud de la Californie, l’État a alors invité les participants de toutes les régions à prévoir un exercice adapté à leur région ou anticipant un séisme de grande envergure en général.

La même année s’est tenu sur la côte Ouest de la Nouvelle-Zélande le Grand ShakeOut de la Côte Ouest de la Nouvelle-Zélande, une première dans une autre région du globe. Le SCEC a reproduit son site web, en partenariat avec une administration scolaire locale, située en milieu rural, qui avait demandé à ses élèves de travailler sur la préparation aux tremblements de terre sous le parrainage du ministère néo-zélandais de la Protection Civile (Ministry of Civil Defence and Emergency Management). Plus de 8 000 personnes ont participé, sur une population d’environ 30 000. Des discussions sont alors en cours pour organiser un deuxième exercice à l’échelle du pays tout entier.

Depuis, le SCEC continue de collaborer avec toutes les autres organisations de l’exercice ShakeOut pour assurer la cohérence des sites web, des communications et de la documentation. Des nouvelles idées sont continuellement intégrées avec l’ajout de nouvelles organisations qui planifient des exercices ShakeOut à travers le monde.

2010

La troisième édition du California ShakeOut, qui s'est tenue le 21 octobre à 10 h 21, a atteint un nombre record de participants avec 7,9 millions de participants. Afin de réduire les risques de blessures et de dégâts causés par les séismes, les organisateurs ont mis l’accent sur un nouvel élément : encourager les participants à sécuriser leur espace de vie.

Cette année-là, le Nevada (le Nevada Seismological Laboratory, a recensé 110 000 participants) et l’île de Guam (le Département de Guam Homeland Security a recensé 38 000 participants) ont pris part à l’exercice annuel.

2011

C’est en 2011 que le Grand ShakeOut de la Colombie-Britannique, le plus grand exercice de tremblement de terre jamais réalisé au Canada avec 470 000 participants, a été réalisé pour la première fois. Coordonné par la « British Columbia Earthquake Alliance », l’exercice a eu lieu le 26 janvier, date anniversaire d’un séisme de magnitude 9,0 survenu en 1700 dans la chaîne des Cascades (Coast Range), s’étendant du nord de la Californie jusqu’au sud de la Colombie-Britannique, en passant par l’Oregon et l’État de Washington. Le premier ShakeOut de l’Oregon, coordonné par l’Oregon Emergency Management, a également eu lieu en 2011 avec 38 000 participants.

Quelques mois plus tard, dans le centre des États-Unis, le premier Central United States ShakeOut, regroupant dix États (3 millions de participants) a eu lieu le 28 avril, précédé le 19 avril par celui de l’Indiana. L’exercice multi-États, coordonné par le Central United States Earthquake Consortium, marquait le bicentenaire d’une série de séismes de grande envergure survenus dans les environs de New Madrid (Missouri) en 1811-1812.

Après cette première expérience, les organisateurs, avec l’accord de leurs partenaires du milieu scolaire et des responsables de la gestion des urgences dans toute la province, ont décidé de tenir cet exercice annuel en octobre, comme partout ailleurs en Amérique du Nord. Le territoire canadien du Yukon participera également à l’avenir aux ShakeOut de la Colombie-Britannique. En octobre 2011, l’État de l’Oregon a suivi le pas mais fera surtout la promotion de l’exercice à partir de 2012.

L’Idaho Bureau of Homeland Security, a aussi participé en octobre 2011 en coordonnant l'Idaho ShakeOut.

Le 18 octobre 2011 à 10 h 20, des exercices du Grand ShakeOut se sont déroulés en Californie dans le comté de Yuma en Arizona, au Nevada, en Oregon, en Idaho, en Colombie-Britannique, et à l'île de Guam. Au total, plus de 9,5 millions de personnes y ont participé.

Depuis 2011, cet exercice se déroule le troisième jeudi d’octobre.

2012

Le second Central United States ShakeOut a eu lieu le 7 février, pour commémorer le bicentenaire du tremblement de terre de New Madrid en 1812. Quelque 2,4 millions de personnes réparties dans neufs états y ont participé.

Le premier ShakeOut du Japon dans le quartier Chiyoda au centre de Tokyo, a eu lieu le 9 mars, deux jours avant l’anniversaire du séisme et du tsunami de 2011 à Tohoku.

Le premier ShakeOut de l'Utah a eu lieu le 17 avril 2012, avec le plus haut taux de participation per capita de tous les exercices de ShakeOut.

Le premier ShakeOut de la Nouvelle-Zélande à travers la Nouvelle-Zélande a eu lieu le 26 septembre 2012.

Les exercices en Californie, au Nevada, en Oregon, en Idaho, à l'île de Guam, en Colombie-Britannique ont eu lieu le 18 octobre à 10 h 18 (heure locale) en 2012, rejoints pour la première fois par l'Alaska, l'Arizona, l'État de Washington, le Porto Rico, le sud-est des États-Unis (Georgie, Caroline du sud, Caroline du nord, Virginie, Washington D.C. et Maryland) et le sud d'Italie. Dans l'ensemble, plus de 14,5 millions de personnes ont participé le 18 octobre.

Dans le monde, plus de 19,4 millions de personnes ont participé aux exercices ShakeOut en 2012.

2013 et après

Le troisième ShakeOut du centre des États-Unis a eu lieu le 7 février pour commémorer la bicentenaire du tremblement de terre à New Madrid en 1812. L'exercice a inclus neuf états avec plus de 2,9 millions de participants.

Le second ShakeOut de l'Utah a eu lieu le 17 avril 2013.

La première Grande Secousse du Charlevoix se déroulait le 26 septembre 2013. C'était le premier site ShakeOut entièrement en français, et l’événement a connu un immense succès. ce n’est plus d’actualités changer de phrase : Forte de cette expérience, la Grande Secousse s’est étendue à la grandeur de la province chaque année jusqu’alors. Cette année l’évènement se déroulera le 18 octobre à 10h18.

Parmi les autres pays ou régions qui se sont joints au Shakeout, on peut mentionner les états du nord-est des États-unis, le Commonwealth des Îles Mariannes du Nord, les Îles Vierges des États-Unis et des autres états centrals des États-Unis.

Le BLOGUE de la Grande Secousse du Québec

©2019 SCEC Southern California Earthquake Center @ USC
La Grande Secousse du Québec Step 1: Secure it now! Step 2: Make a plan Step 3: Make disaster kits Step 4: Is your place safe? Step 5: Drop, Cover, and Hold On Step 6: Check it out! Step 7: Communicate and recover!